Création d’un droit à la déconnexion des enfants au sein de l’école.

June 7, 2018

Jeudi 7 juin : L’Assemblée nationale vient d’adopter en séance publique la proposition de loi LaREM, portée par Mme Cathy Racon-Bouzon, relative à l’encadrement de l’usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges.


Trois semaines de travail intensif et des dizaines d’auditions des acteurs concernés pour créer un « droit à la déconnexion » des enfants pendant le temps scolaire. Cathy Racon-Bouzon souhaite que « l’école constitue une sorte d’« ilot », où les enfants puissent se concentrer sur leurs cours et développer les interactions avec leurs camarades ».

 

 

 

La rapporteure tient à souligner que l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable doit aussi être accompagné par un renforcement de l’éducation des enfants à un usage responsable du numérique, tel était l’objectif des amendements qu’elle a portés et qui ont été adoptés.


Cette proposition de loi aura également été l’occasion de soulever une question majeure, celle des risques de santé publique liés à l’utilisation intensive du téléphone portable et à la surexposition aux écrans.


La Députée des Bouches-du-Rhône rappelle qu’il n’a jamais été question d’interdire l’usage du téléphone à la communauté éducative. Comme elle le souligne : « L’asymétrie entre l’adulte détenteur de l’autorité et l’enfant élève ne doit pas être rompue. »


Enfin, la rapporteure a fait adopter en séance son amendement encadrant l’autorisation de la confiscation du téléphone portable à l’école.


Prochaine étape lors de l’examen de ce texte au Sénat.

 

 

 

Mercredi 30 mai : la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale vient d’adopter la proposition de loi relative à l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable à l’école dont je suis rapporteure.

 

 

Les différentes auditions que nous avons menées et les nombreux acteurs (syndicats d’enseignants, de chefs d’établissement, réseau Canopé, Google, les opérateurs mobiles, les constructeurs tels Apple, Samsung…) que nous avons rencontrés ont nourri ma réflexion et nous ont permis de faire évoluer la rédaction de la proposition de loi.

 

Rappel des motivations de la proposition de loi

 

Au cours de sa campagne, le Président de la République s’est engagé à interdire l’usage du téléphone portable dans les écoles primaires et au collège.

 

L’usage des téléphones mobiles se développe de façon très importante chez les jeunes. Le baromètre du numérique établi par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) indique que 93 % des 12-17 ans disposent d’un téléphone mobile en 2016 (72 % en 2005).

 

Actuellement, l’utilisation du téléphone portable durant les activités d’enseignement et au sein des établissements scolaires provoque de nombreux dysfonctionnements incompatibles avec l’amélioration du climat scolaire. En effet, son utilisation est susceptible de favoriser, chez les élèves, le développement de pratiques malveillantes ou à risques (cyberharcèlement, cybersexisme) et de les exposer à des contenus violents ou choquants (pornographie).

 

Durant les activités d’enseignement, l’interdiction de l’usage des téléphones portables permettra de garantir aux élèves un environnement qui permet l’attention, la concentration et la réflexion indispensables à l’activité, à la compréhension et à la mémorisation.

 

Sur les temps de récréation, l’usage du téléphone portable peut s’avérer néfaste en réduisant l’activité physique et en limitant les interactions sociales entre les élèves. Son usage peut empêcher la construction d’une sociabilisation harmonieuse, essentielle au développement des enfants.

 

Par ailleurs, l’usage des téléphones portables est à l’origine d’une part importante des incivilités et des perturbations des établissements : casse, racket et vol. Ils servent aussi souvent de support au phénomène de cyberharcèlement qui exporte la violence également en dehors des établissements.

 

Enfin, les téléphones portables peuvent faciliter l’accès aux images violentes, notamment pornographiques. L’interdiction de l’usage du téléphone portable constitue l’un des outils pour limiter l’exposition des plus jeunes à des images choquantes.

 

L’interdiction de l’usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges répond à la fois à des enjeux éducatifs et à des enjeux de vie scolaire.

 

C’est pourquoi un nombre élevé d’établissements scolaires pratiquent une interdiction totale du téléphone portable, souvent à la grande satisfaction des acteurs, mais en l’absence de cadre juridique adapté.

 

Il est donc nécessaire de consolider le cadre juridique pour permettre l’interdiction effective du téléphone portable dans toutes les écoles et tous les collèges et sécuriser les directeurs et chefs d’établissement mettant en œuvre cette interdiction.

 

Mon objectif en tant que rapporteure de ce texte :

 

Prévenir les dérives de l’utilisation du téléphone portable à l’école tout en valorisant sa pratique pédagogique.

 

Les amendements que j’ai déposés ont permis plusieurs avancées :

 

- l’utilisation du téléphone portable pendant les activités d’enseignements à des fins pédagogiques,

 

- l’extension de cette mesure aux objets connectés afin d’éviter tout effet de substitution entre les équipements que les élèves apportent à l’école,

 

- permettre aux élèves dont l’état de santé requiert l’usage d’équipements connectés de pouvoir les utiliser,

 

- former les enfants à un usage responsable des outils et des ressources numériques…

 

 

J’ai souhaité revenir, lors de l’examen du texte en commission, sur les enjeux de santé publique soulevés par l’usage des portables, les plus jeunes étant particulièrement vulnérables.

 

« Ce texte constitue l’occasion d’aborder la question de l’exposition des jeunes aux écrans, et la forme de dépendance, voire d’addiction qu’elle peut susciter. Cette réforme menée à l’école pourrait offrir une sorte de porte d’entrée pour débattre de ce sujet au sein des familles ».

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles récents

Création d’un droit à la déconnexion des enfants au sein de l’école.

07/06/2018

1/8
Please reload

Archive
Please reload

Suivez moi
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

1, rue des Orgues

13004 Marseille

cathy@racon-bouzon.fr

04 91 22 79 18

  • https://www.facebook.com/REM13circo5
  • https://twitter.com/raconcathy?lang=
  • Grey YouTube Icon
  • Grey LinkedIn Icon

© 2017 Cathy RACON-BOUZON