Projet de loi de financement de la sécurité sociale adopté.

October 31, 2017

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale : renforcer les solidarités, soutenir les plus fragiles, augmenter le pouvoir d'achat, soutenir les entrepreneurs en réformant le système du RSI…

 

Le PLFSS s’inscrit pleinement dans l’objectif que s’est fixé le Gouvernement de maîtriser la dépense publique et de réduire le déficit public. En 2018, les dépenses de sécurité sociale évolueront globalement de 2,1 %, ce qui représente un effort d’économies, supérieur à celui de 2017.

 

« On a toujours traité la pauvreté, la fragilité (…) de façon indemnitaire. (…) le pari que nous faisons, c’est celui de l’investissement pour sortir de la fragilité, pour sortir de la pauvreté » (Edouard Philippe).

 

 

Pourquoi j’ai souhaité voter ce texte :

 

- Pour aider les personnes âgées les plus fragiles : en augmentant le minimum vieillesse. Les retraités les plus modestes bénéficieront de la revalorisation du minimum vieillesse de 100 €/mois d’ici 2020. Une première augmentation de 30€ interviendra dès le 1er avril 2018. Cela concerne 550 000 personnes.

 

- Pour libérer le travail et augmenter le pouvoir d’achat des Français : la baisse des cotisations sociales, qui sera engagée dès le 1er janvier 2018 en contrepartie d’une hausse de la CSG d’1,7 pt, va permettre aux salariés du secteur privé et à la plupart (75 %) des travailleurs indépendants de bénéficier d’un gain substantiel de pouvoir d’achat. Pour un salarié au SMIC par exemple, la mesure représentera un gain annuel de 132 € en 2018, puis de 263 € à partir de 2019.

 

- Pour soutenir la prévention et de l’innovation : les ressources affectées aux établissements de santé progresseront de 2,2 %. Ceux-ci percevront également le produit de l’augmentation de 2 € du forfait hospitalier, qui passera de 18 à 20 €. Il n’avait pas été revalorisé depuis 2010. L’augmentation prévue ne fait que rattraper l’inflation constatée depuis cette date et anticipée pour 2018.

 

- Pour améliorer la prise en charge des plus fragiles : 22 Mds € seront consacrés au financement des établissements et services accueillant des personnes âgées en perte d’autonomie ou des personnes handicapées, soit 515 M € supplémentaires par rapport à 2017. 2028 places nouvelles seront créées dans les services et établissements accueillant les personnes handicapées, ainsi que 4525 places supplémentaires d’hébergement permanent en EHPAD, pour lesquels 100 M € seront consacrés à l’amélioration du taux d’encadrement, de la qualité des accompagnements et des conditions de travail du personnel.

 

Le PLFSS renforce notablement le soutien apporté aux familles monoparentales, pour lesquelles il est souvent difficile de concilier vie familiale et vie professionnelle. Pour elles, l’aide à la garde d’enfant sera augmentée. Selon les situations, l’aide mensuelle pourra aller jusqu’à 250 €/mois. Exemple : pour une femme seule gagnant 1500 €/mois et élevant seule son enfant de 2 ans, l’aide maximale à laquelle elle peut prétendre passera de 463 à 601 €/mois.

 

 

Pour en savoir plus, les chiffres de la sécurité sociale :

 

478 milliards d’euros de prestations servies :

  • L’intégralité de la population couverte par l’assurance maladie (66,6 millions)

  • 13,8 millions de retraités perçoivent chaque mois leur pension de retraite

  • 12 millions de personnes reçoivent mensuellement des prestations d’un organisme délivrant des prestations familiales

471 milliards d’euros recouvrés

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles récents

Création d’un droit à la déconnexion des enfants au sein de l’école.

07/06/2018

1/8
Please reload

Archive
Please reload

Suivez moi
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

1, rue des Orgues

13004 Marseille

cathy@racon-bouzon.fr

04 91 22 79 18

  • https://www.facebook.com/REM13circo5
  • https://twitter.com/raconcathy?lang=
  • Grey YouTube Icon
  • Grey LinkedIn Icon

© 2017 Cathy RACON-BOUZON