Budget : recherche et enseignement supérieur

October 30, 2017

Un budget en hausse de 700 millions : 175 M€ iront aux universités et aux établissements d’enseignement supérieur, auxquels viendront d’ajouter les 450 M€ prévus par le Grand Plan d’Investissement consacrés à la transformation du premier cycle.

 

Ce budget poursuit trois grands objectifs :

 

- Accompagner la transformation des établissements d’enseignement supérieur : ce budget impulse l’accompagnement de la hausse démographique observée depuis deux ans et qui devrait perdurer jusqu'en 2022. En effet, les facultés françaises doivent accueillir chaque année quelque 40 000 étudiants supplémentaires. En outre, ce budget est porteur de moyens pour l’immobilier des universités ;

 

- Conforter les dispositifs en faveur de la vie étudiante, notamment dans le cadre du Plan étudiant actuellement en discussion, dont les deux axes prioritaires sont le logement étudiant et la santé des étudiants ;

 

- Renforcer les moyens en faveur de la recherche, avec une augmentation des moyens pour les organismes de recherche, pour l’ANR (Agence nationale de la Recherche), ainsi qu’un soutien à l’innovation et une contribution aux organisations internationales.

 

Le futur projet de loi relatif à la réforme de l’enseignement supérieur renforcera ces objectifs.

 

 

En savoir plus sur le Plan Étudiants :

 

 

 

Le Plan Étudiants issu de la concertation lancée par Frédérique Vidal en juillet dernier, a été présenté, lundi 30 octobre 2017, par le Premier ministre, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, et le ministre de l’Éducation nationale. A noter, parmi les mesures annoncées, l’intégration en terminale de deux semaines dédiées à l’orientation, l'ouverture d’une nouvelle plateforme plus simple d’utilisation en janvier 2018, la suppression de la sélection par le tirage au sort, ou encore une offre augmentée dans les formations en tension. L’idée qui sous-tend cette réforme ambitieuse est de passer de l’enseignement supérieur pour tous, à la réussite dans l’enseignement supérieur pour chacun.

 

 

 

 

Les 20 mesures du Plan Étudiants

  1. Deux professeurs principaux en classe de terminale pour accompagner individuellement les élèves dans la construction de leur projet d’études,

  2. Intégration dans l’année de terminale de deux semaines dédiées à l’orientation pour tous les élèves,

  3. Examen approfondi par le conseil de classe du projet d’orientation de chaque élève,

  4. Dialogue renforcé, sous l’autorité du recteur, entre enseignement secondaire et enseignement supérieur,

  5. Déploiement du dispositif "étudiant ambassadeur",

  6. Suppression de la sélection par le tirage au sort,

  7. Une nouvelle plateforme plus simple et plus transparente,

  8. 10 vœux maximum et non hiérarchisés pour éviter les choix par défaut,

  9. Meilleure connaissance des attendus pour réussir dans la filière souhaitée,

  10. Prise en compte du profil de chaque lycéen et de ses choix,

  11. Un "contrat de réussite pédagogique" pour mieux suivre le parcours de l’étudiant,

  12. Un premier cycle sur mesure, personnalisé et modulable (+ ou – de 3 ans),

  13. Renforcement du tutorat et de l’accompagnement des étudiants (nomination d’un directeur des études par champ disciplinaire),

  14. Encouragement des nouvelles formes de pédagogie (pédagogie par projet, pédagogie inversée, enseignements par les pairs...),

  15. Rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la Sécurité sociale dès 2018,

  16. Fusion des contributions "vie étudiante" pour rendre le système plus lisible,

  17. Soutien à la mobilité jusqu’à 1 000 euros pour un étudiant qui change d’académie,

  18. Création de nouveaux centres de santé au sein des universités pour améliorer l’accès aux soins de proximité,

  19. 450 millions d’euros du Grand Plan d’Investissement pour accompagner la mise en place des nouveaux cursus, la modularisation, la mise en œuvre des contrats de réussite et l’accompagnement personnalisé de chaque étudiant,

  20. 500 millions d’euros sur l’ensemble du quinquennat afin d’ouvrir des places, de créer des postes dans les filières en tension et de valoriser l’engagement des enseignants dans la mise en place de la réforme.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles récents

Création d’un droit à la déconnexion des enfants au sein de l’école.

07/06/2018

1/8
Please reload

Archive
Please reload

Suivez moi
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

1, rue des Orgues

13004 Marseille

cathy@racon-bouzon.fr

04 91 22 79 18

  • https://www.facebook.com/REM13circo5
  • https://twitter.com/raconcathy?lang=
  • Grey YouTube Icon
  • Grey LinkedIn Icon

© 2017 Cathy RACON-BOUZON