Coup de projecteur ...

Être députée, ce n’est pas uniquement légiférer, contrôler l’action du gouvernement…

Être député, c’est également être un « facilitateur ».

Je souhaite ainsi dans cette rubrique « coup de projecteur » mettre en avant les bonnes idées, les bonnes pratiques, des citoyens, des associations, des entreprises, et leur apporter - dès que cela sera possible - toute mon aide dans la réalisation de leurs projets.

Ensemble scolaire Vitagliano, Les Apprentis d'Auteuil

Réconcilier chaque jeune avec la réussite

L’ensemble scolaire Vitagliano est unique en son genre et c’est au cœur du quartier de la Blancarde qu’il mène son action.

 

Depuis 1996, la Fondation Apprentis d’Auteuil s’est unie à la Fondation Vitagliano et accueille maintenant près de 110 élèves du primaire au collège dont 20 peuvent être internes. Chaque enfant est accompagné afin de se réconcilier avec la réussite scolaire ; quel que soit son parcours de vie, son parcours scolaire et pour l’amener bâtir avec sa famille un projet réaliste. Professeurs, intervenants et éducateurs pratiquent une pédagogie différenciée : l’École des apprentissages :

• Des effectifs réduits (15 à 20 élèves par classe en moyenne) et une équipe pluridisciplinaire (enseignants, éducateurs de vie scolaire, orthophonistes, psychologue…) ;
• Un travail par groupes de compétences, chaque matin, en français et en mathématiques ;
• Des ateliers, l’après-midi, autour de projets transversaux axés sur l’expression culturelle, artistique, corporelle et prenant en compte la réforme sur les rythmes scolaires ;
• Une organisation pédagogique en 6e pour consolider les acquis en lien avec l’école primaire.

Un modèle de bienveillance

 

Cette école est un modèle de réseau d’acteurs pluridisciplinaires centrés autour d’un objectif commun : collaborer pour accompagner ces jeunes à reprendre confiance en eux. La mobilisation qui anime le personnel est à la hauteur de l’enjeu.

Pour Serge Da Cunha, Directeur de l’établissement, la bienveillance est au cœur du projet éducatif.

Cathy Racon-Bouzon et Serge Da Chuna    Directeur de l'établissement

S’engager auprès des jeunes de Vitagliano

 

Les équipes éducatives mènent des actions quotidiennes pour aider ces jeunes. Voyages, sorties, projets artistiques ; elles peuvent être soutenues financièrement ou humainement via du bénévolat.

D’ailleurs, d’ici quelques semaines, une bénévole amène une classe de 4ème à l’Assemblée nationale ; une première pour tous ! L’occasion aussi pour ces ados de découvrir Paris et le fonctionnement des institutions de la République.

L’ensemble scolaire Vitagliano est un modèle d’accueil et de soutien aux jeunes dans le besoin.

Pour découvrir le projet scolaire : https://vitagliano.apprentis-auteuil.org/

Ensemble Scolaire Vitagliano 

5 rue Antoine Pons  - 13004 Marseille

Classes du CP à la 3ème 

Ouverture de la maternelle à la rentrée 2019

À jamais les premiers ! Cette fois-ci ce n’est pas dans le foot que Marseille se démarque, mais à travers une action solidaire. Et cela se passe près de chez nous, dans le 4ème arrondissement.

 

Maïa et Hyba, élèves au Collège des Chartreux ont lancé un projet qui leur « tenait à cœur ». À 14 ans à peine, elles sont confrontées à une réalité révoltante : des personnes de leur entourage, des camarades de classe ne mangent pas à leur faim. De ce constat est née la volonté de les aider, mais comment ? 
En « se promenant » sur internet, les jeunes filles ont découvert l’initiative de l’association Les Frigos Solidaires.

En quelques semaines, Maïa et Hyba montent leur projet et créent une collecte sur le site HelloAsso.

 

Ce projet, elles le veulent, dans leur quartier. Elles rencontrent alors Jimmy et Sophie propriétaires du restaurant Soji Vegan. La nouvelle adresse est conquise par le projet ; c’est ici que sera installé le 1er frigo solidaire de Marseille. 

Comment ça marche ?

 

Le restaurant, mais aussi les habitants du quartier, peuvent déposer dans le frigo toutes sortes d’aliments (exceptés des boissons alcoolisées, les pièces de viande et de poisson et les produits -trop- périmés). Il sera accessible aux horaires d’ouverture du restaurant (du mercredi au samedi de 11h30 à 22h30 et le dimanche de 11h à 15h). 

Tout le monde peut alors se servir et prendre ce qui l’intéresse. 

Hyba et Maïa d’ajouter : 

« De toutes façons nous on y passera régulièrement ! On compte bien s’occuper de l’entretien du frigo et du tri avec l’équipe du restaurant ! »

Comment les aider ? 

 

Maïa et Hyba ont créé une collecte pour financer l’achat du frigo. En quelques semaines, la cagnotte était atteinte. Mais les collégiennes insistent « on ne fermera pas la cagnotte, car on veut pouvoir récolter encore de l’argent et en faire bénéficier l’association Les Frigos Solidaires ». 

 

À 14 ans, ces 2 marseillaises font la fierté de notre quartier.

Bravo à elles, bravo à Soji Vegan de les accompagner. 

Inauguration du Frigo Solidaire : 2 juillet 2018

Soji Vegan : 44 Bd Philippon 13004 Marseille

Lien helloAsso : https://www.helloasso.com/utilisateurs/camil-maia/collectes/le-frigo-des-cinq-avenues-marseille

« La Trousse à Projets fait de vous un acteur engagé pour l'éducation en œuvrant à la réduction des inégalités »

L’idée de la Trousse à projets part d’un constat simple : les enseignants et les élèves portent des initiatives qui doivent être soutenues financièrement pour voir le jour. La plateforme numérique solidaire mise en place répond à ce besoin à travers le financement participatif de projets éducatifs et pédagogiques bénéficiant aux élèves de la maternelle au lycée. Elle a été développée par l’Office central de la coopération à l’école (OCCE), du Réseau Canopé, du Crédit coopératif, du Fonds numérique pour l’école (FPNE), et du ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

  • Assurer la concrétisation des projets éducatifs et pédagogiques

 

Grâce à l’investissement de petits montants par un grand nombre de personnes, les projets peuvent obtenir les fonds nécessaires à leur concrétisation et à leur réussite. Un grand nombre d’idées sont avortées en raison d’un manque de fonds. La Trousse à projets encourage et accompagne les équipes pédagogiques en les libérant de contraintes budgétaires trop strictes et en élargissant le cercle des soutiens de l’Ecole.

  • Réduire les inégalités territoriales et socioéconomiques

 

Le soutien et la participation de toute la communauté permet de dépasser les disparités territoriales en matière d’infrastructures ou de subventions en assurant la réalisation des projets indépendamment de leur contexte. Certains projets sont appuyés en priorité en fonction de leur territoire et de leur situation économique et sociale.

  • Impliquer toute la communauté autour de l’Ecole

 

Ce financement participatif permet d’impliquer toute la communauté autour des projets, de leur lancement à leur réalisation, et de renforcer l’équité et la cohésion territoriales. Elle ouvre l’Ecole aux acteurs locaux, renforce l’information et le dialogue avec les parents et offre une plus grande visibilité et une meilleure diffusion aux initiatives des enseignants et des élèves.

  • Renforcer la solidarité grâce au mécénat

Les particuliers, tout comme les associations ou les entreprises peuvent être donateurs sur la plateforme. Leur don peut concerner un thème, un territoire, un niveau scolaire, une école ou un projet précis. La liberté et l’indépendance des donateurs sont ainsi garanties tout en leur permettant de s’engager pour l’intérêt général.

  • Favoriser l’épanouissement des élèves

 

Les projets soutenus à travers la Trousse à projets contribuent par ailleurs à l’épanouissement des élèves : les classes de découvertes, les échanges interculturels, les créations artistiques sont des moyens d’apprentissage, de découverte et de réussite. Ils sont une composante essentielle du parcours scolaire et sont complémentaires des enseignements dispensés pendant le cursus des élèves.

  • A Marseille

 

 

Deux projets ont été financés grâce à la Trousse à projets à Marseille : une classe de neige pour les élèves de l’école St-Louise –le-Rove et une classe verte pour l’école Korsec. Grâce à la Trousse à projets, la communauté marseillaise se rassemble autour de valeurs partagées pour soutenir de beaux projets et permettre aux enfants marseillais de réaliser leurs rêves !

Pour découvrir les projets, les soutenir ou en proposer, rendez-vous sur le site : https://trousseaprojets.fr/

Association Patronage Vauban

« À partir d’activités et d’actions de quartier, l’enfant pourra bâtir en conscience sa propre identité », Olivier Giraud, Président d'APV

Une belle initiative de quartier. Cette association accueille les enfants de Vauban de 6 à 17 ans avec pour leitmotiv : Promouvoir l’égalité des chances par le partage de la connaissance et le respect de l’environnement.  

 

Le patronage de Vauban est une association ayant pour but premier d’offrir aux enfants et aux jeunes un lieu pour les aider à grandir ensemble. Cette association réunit des familles du quartier pour en faire un lieu d’accueil, de partage, de convivialité et d’échange dans le respect des valeurs humaines.
Depuis 1 an, l’association a relancé son activité, grâce à des bénévoles, en accompagnant 15 enfants « du quartier » avec l’aide aux devoirs.

 

Les 4 grands objectifs :

         Favoriser l’autonomie et l’intégration sociale des enfants et des jeunes dans une optique d’ouverture éducative et culturelle

         Permettre de renforcer les liens avec les familles

         Former et accompagner des citoyens responsables et respectueux de leur environnement et des autres

         Favoriser l’égalité des chances et valoriser la mixité sociale

Le projet 2018 : Accueillir 2 fois plus d’enfants

 

Le Président d’APV, Olivier Giraud, espère accueillir à la rentrée une trentaine d’enfants et créer jusqu’à 3 emplois. Pour cela, de nombreux travaux sont lancés dans le bâtiment du quartier de Vauban afin de permettre un accueil de qualité « pour les enfants et leurs familles ».

L’accompagnement aux devoirs reste l’action majeure menée par l’association car Olivier Giraud le rappelle « nous devons offrir à tous les enfants la capacité de prendre leur vie en main en étant conscients qu’ils sont les décideurs de demain. Cela passe par leur réussite scolaire mais aussi par leur capacité à être des hommes et des femmes responsables de leur environnement ».

Une interaction Vaubannaise eu cœur de l’action

 

L’APV a déjà mis en place des partenariats avec des lycées du secteur. Des élèves de terminale de Charles Péguy, du Cours Notre Dame de France animent déjà des groupes d’accompagnement scolaires pour les petits du patronage. Ce sont aussi des étudiants de BTS du lycée Don Bosco qui ont réalisé la charte graphique de l’association ! Bref, autant d’actions qui mettent déjà les habitants du quartier au cœur de leurs actions.

Pour en savoir plus :

Association Patronage Vauban

14 rue Pointe à Pitre 13006 Marseille

patronagevauban@gmail.com

  • Facebook - Black Circle

Mary Shop : la boutique solidaire

Elles s’appellent Kenza, Amel, Carla, Manon, Ghislaine et Faïza, et elles sont toutes étudiantes en Terminale ST2S (Sciences et Technologie de la Santé et du Social) au Lycée Marie Curie.

Leur projet : Mary Shop.

Ce sont elles qui ont trouvé le nom « le côté Mary en anglais c’est plus mode » dit l’une d’entre elles. Mary Shop, c’est un peu leur bébé, une boutique solidaire qu’elles ont co-construites au sein de leur établissement, avec l’aide de leurs professeurs et des 3 jeunes qui effectuent leur service civique Lycée Marie Curie.

L’idée est venue de l’infirmière et de la secrétaire de la Proviseure pour venir en aide aux élèves dont elles avaient perçu discrètement les difficultés financières.

Face à ce constat, les étudiantes ont décidé de se mobiliser avec leurs camarades et leurs professeurs en installant dans leur lycée une boutique qui permettrait à tous de donner mais aussi d’acheter des vêtements d’occasion.

Depuis le mois d’octobre Mary Shop ouvre un mardi sur 2 à la pause déjeuner. Les 6 jeunes filles se relaient pour la vente, la tenue de la caisse et pour faire venir les élèves et le personnel!

Afin que tous puissent se procurer des articles, les étudiantes ont déterminé 2 grilles de tarifs : « il y a le tarif personnel, et le tarif élèves qui est 2 fois moins cher ». Les chaussures se vendent 2€ quand les tee.shirts et accessoires sont à 50 cents pour les jeunes.

 

En moyenne une vente rapporte 50 à 80€, « la plus importante a été la 1ère on ne s’attendait pas à un tel succès, on a gagné 80€ » s’exclame Faïza.

Effet à triple détente :

  • Les élèves achètent des vêtements à prix réduits,

  • L’argent récolté permet de venir en aide aux élèves en difficulté financière ; que ce soit pour l’achat de matériel ou pour le financement d’un voyage,

  • Les étudiants et le personnel développent une attitude éco-friendly en recyclant les vêtements dont ils ne veulent plus.

 

La boutique solidaire du Lycée Marie Curie s’inscrit plus largement dans le projet « Eco-École ». Ce lycée qui accueille 1300 étudiants a choisi de devenir plus éco-responsable et solidaire. Les étudiants mènent alors des actions qui leur permettront d’obtenir ce label. Au programme, recyclage de papier, boutique solidaire, collecte avec le don du sang. Ces projets s’inscrivent aussi souvent dans le cadre de projets pédagogiques que les étudiants valorisent lors de leurs examens.

 

Les 6 étudiantes sont déterminées à faire vivre leur boutique jusqu’à la fin de l’année et rythment l’actualité avec des thèmes, Noël, Printemps-été. Elles espèrent que les 1ères ST2S prendront le relai dès la rentrée, car il est évident qu’avec un tel engagement elles vont réussir leur BTS santé et SOCIAL !

« Notre ambition : être un acteur de la transition sociétale et écologique vers une économie de proximité qui améliore le bien-être de chacun en valorisant le territoire par et pour ceux qui l’habitent »

Benjamin Borel et Samuel

Bou’Sol, le réseau des boulangeries solidaires

En alliant performance économique et utilité sociale, le réseau Bou’Sol des boulangeries solidaires « Pain et partage » répond au défi lancé par le French Impact qui encourage les innovations sociales !

Créée en 1993 à Marseille, l’association « Pain et partage » s’est développée à travers le réseau Bou’Sol à partir de 2011 pour favoriser l’émergence de boulangeries solidaires et accompagner leur développement sur le territoire marseillais avec un siège social  dans le 4ème arrondissement de Marseille.

À travers l’entrepreneuriat et l’innovation sociale, Bou’Sol transforme les territoires en laboratoires de proximité innovants au service des enjeux de transition sociétale et écologique et de l’insertion par l’activité économique. En s’engageant pour le développement territorial durable, Bou’Sol répond à ses valeurs de solidarité, d’éthique et de coresponsabilité.

Produire et consommer autrement, renforcer le tissu économique de proximité et la cohésion territoriale, favoriser l’intérêt général et le bien commun : tels sont les actions engagées par le réseau Bou’Sol !

Comment ça marche ?

Le réseau Bou’Sol, dont fait partie la boulangerie Pain et Partage Marseille, fournit du pain bio à de nombreux acteurs dont des associations caritatives, des établissements médico-sociaux, des entreprises, des écoles, des groupes de restauration collective. Le CROUS de Marseille reçoit ainsi du pain biologique  grâce à Bou’Sol !

Le réseau met en lien les acteurs de l’économie sociale et solidaire, de l’agriculture biologique et du secteur économique pour offrir un service collectif et engagé.

À Marseille, l’Entreprise d’insertion « Pain et Partage Marseille » a permis de développer la formation et l’accompagnement professionnels des personnes éloignées de l’emploi. Les personnes recrutées bénéficient ainsi d’un contrat de travail et d’un statut social leur permettant d’avoir accès au logement, à la santé et de prendre possession de leurs droits et devoirs de citoyens.

Quels objectifs ?

Bou’Sol a vocation à se développer ces prochaines années avec la création de nouvelles boulangeries et la stabilisation de celles qui existent déjà. Ainsi, une nouvelle boulangerie verra le jour en 2019, trois autres seront créées en 2020 et l’objectif est fixé à 21 boulangeries solidaires en activité en 2025.

Le 18 janvier dernier, le Haut-commissariat à l’innovation sociale et solidaire a lancé l’initiative French Impact qui va contribuer au budget de Bou’Sol à hauteur de 500 k€ sur trois ans, soit 29% du budget total. Grâce à ce soutien, le réseau va pouvoir se développer plus facilement !

Comment soutenir le projet ?

Le Fonds de dotation Bou’Sol : http://www.bou-sol.eu/faire-un-don-association-pain-et-partage/ 

 

Pour en savoir plus

www.bou-sol.eu/

Coordonnées de Bou’Sol

58/ 60 avenue Foch

13004 Marseille

France

04 91 34 93 07

contact@bou-sol.eu

Une ONG Marseillaise au grand cœur : HumaniTerra International.

Une ONG Marseillaise au grand cœur : HumaniTerra International.

J'ai décidé de soutenir l'action de HumaniTerra, ONG marseillaise de renommée mondiale qui aide les pays et les populations en proie à de graves crises politiques, économiques et humanitaires, par l’amélioration de l’offre chirurgicale.

HumaniTerra a lancé - en 2016 -  un plaidoyer « pour une chirurgie universelle ». La chirurgie doit devenir partie intégrante des soins de santé publique dans le monde.

L’appel des chirurgiens :

« La chirurgie est un droit universel pour tous.  

Nous appelons à une mobilisation citoyenne, nationale et internationale, car il est inacceptable de laisser des millions d’enfants, de femmes, d’hommes en marge de la santé simplement parce qu’ils sont pauvres ou isolés. Non, la chirurgie n’est pas un luxe.

Il est temps de développer un vaste programme d’équipement et de formation à des opérations chirurgicales essentielles. De simples gestes chirurgicaux sauvent des vies.

En ce sens, nous nous engageons à interpeller les acteurs de la santé et de l’aide internationales afin que la chirurgie universelle devienne une réalité pour 80% de la population mondiale en 2030. »

Signez la pétition

HumaniTerra s’engage également dans 3 actions essentielles et complémentaires :

  • Soigner

Humanitariste intervient directement dans les pays sous la forme de missions de soins.

 

  • Former

HumaniTerra a pour vocation de rendre autonomes les structures de soins d’accueil.

 

  • Reconstruire

HumaniTerra construit ou reconstruit, réorganise et équipe les services de soins.

Comment les aider

- En donnant de votre temps (au siège à Marseille) :

Le siège d’HumaniTerra a des besoin concrets pour son fonctionnement.

www.humani-terra.org/fr/soutien-au-siege/

- En allant sur le terrain (pour les professionnels de santé) :

Nos équipes bénévoles partent opérer et soigner au Bangladesh, Cambodge, Haïti, Jordanie, Gaza, Cameroun et Tunisie pour une durée de 8 à 15 jours.

www.humani-terra.org/fr/soutien-sur-le-terrain/

- En adhérant :

www.helloasso.com/associations/humaniterra/adhesions/faire-un-don-humaniterra

- En faisant un don (même de 1€) :

www.helloasso.com/associations/humaniterra/formulaires/2/fr

Les contacter :

04 91 42 10 00

contact@humani-terra.org

Les suivre dans leurs missions :

www.humani-terra.org/fr/nos-missions/

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1 déchet par jour / 1 piece of Rubbish

Et si chaque habitant ramassait tout simplement un déchet par jour? Cette bonne idée est née à Marseille. Les bons gestes des volontaires sont accompagnés de photos selfies à retrouver sur les réseaux sociaux. Un tout petit effort si important, qu’il est bien naturel d’en être fier !

1 Piece Of Rubbish Toi aussi

Ramasse un déchet par jour

 

Une rue + propre, une ville + propre, un futur + propre

 

Marseille, le 02 mars 2016 – Une ville plus propre ? Des rues plus propres? Et un futur plus propre ?

Ramasser un déchet par jour dans la rue pour faire briller sa ville, c’est le nouveau projet collaboratif et citoyen : 1 Piece Of Rubbish.

Initiative marseillaise lancée en septembre 2015 et qui prend déjà un élan international, 1 Piece Of Rubbish veut rendre tout son éclat à la Cité Phocéenne et sensibiliser chacun à la propreté de la ville et à des gestes quotidiens qui peuvent faire la différence.

Une initiative marseillaise innovante déjà reprise dans d’autres villes. Projet citoyen, collaboratif et écologique, 1 Piece Of Rubbish a pour but à la fois d’éveiller les consciences des citoyens sur la propreté de leur ville et de les rendre acteur de cette ambition.

Le concept consiste à ramasser, au moins une fois par jour, un déchet dans la rue et de le jeter à la poubelle. En un mois, le projet est déjà relayé dans plusieurs villes de France comme à Versailles ou à Lyon et même à Malte, Leeds, Los Angeles, Mexico et Buenos Aires. Une collaboration amicale et volontaire « Lorsque j’ai eu cette idée à Leeds en Angleterre alors que je ramassais des déchets pour les mettre à la poubelle, j’ai tout de suite cru que l’initiative qui avait un superbe potentiel devait venir de Marseille » déclare Edmund Platt, l’enthousiaste britannique fondateur du projet.

Après avoir eu cette brillante idée et de retour dans la Cité Phocéenne, Edmund Platt (Eddie), coach en anglais et marseillais d’adoption depuis 4 ans, la partage auprès de deux amis et co - workers, Romain Jouannaud, graphiste, et Georges – Edouard Legré, community manager qui, absolument convaincus, décident de le suivre dans la création de cette initiative.

Le challenge sur les réseaux sociaux Quel meilleur moyen de s’assurer que les citoyens s’approprient le projet que de leur permettre de se montrer en pleine action?

Les membres de l’équipe bénéficiant d’un réseau influent propagent ainsi le Message sur les comptes Facebook, Twitter et Instagram dédiés. Le principe est simplissime. Il repose sur le mode du défi enchaîne : lorsque l’on voit un déchet dans les rue de sa ville, on prend une photo du déchet et du moment où on le dépose dans une poubelle. On partage ensuite la photo en la postant sur les réseaux sociaux accompagnée des hashtag #1pieceofrubbish et #1dechetparjour. On invite ensuite un ou plusieurs amis à reproduire ce geste en les « nominant », afin qu’à leur tour, ils relèvent le défi et désignent de nouvelles personnes.

En à peine un mois, des centaines de photos ont été postées sur les réseaux sociaux. Ce fut le début d’une belle success story marseillaise. Cette action positive est totalement indépendante, dénouée d’ambitions politiques et n’a pas vocation à dénoncer les institutions.

 

L’objectif de 1 Piece Of Rubbish est que ce geste se pérennise et redevienne une habitude naturelle.

Si vous aussi, vous voulez participer à cette belle aventure, rejoignez les sur : 

www.1dechetparjour.com

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle

MP2018, Quel Amour ! est le nouveau rendez-vous festif et culturel de l’année 2018.

Fêtes populaires, expositions, résidences d’artiste, parcours originaux en centre-ville ou en pleine nature, théâtre, opéra, concerts, danse contemporaine, cirque… De Marseille à Arles en passant par Aubagne, Martigues, Miramas, Cassis, Istres et Salon-de-Provence…

A partir du 14 février et pendant 7 mois, ce territoire vibrera sur le thème de Quel Amour ! pour de grands rendez-vous.

À commencer par les Fêtes d’ouverture du 14 au 18 février... et le GRAND BAISER.

En 2016, l’idée de construire un grand événement récurrent et territorial devient une évidence pour les acteurs majeurs des Bouches-du-Rhône, témoins du succès de MP2013.

De cette dynamique qui lie tourisme, culture et économie, nait MP2018, Quel Amour! une manifestation artistique exigeante et accessible qui dépasse la forme traditionnelle d’un festival ou d’une biennale. L’association MP Culture est alors créée afin de rassembler les prescripteurs du monde culturel et les représentants du monde économique et universitaire soutenant le projet.

Les membres fondateurs – Mécènes du sud, le Club Top 20, la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence et Aix-Marseille Université – sont animés par la même envie de « jouer collectif » et de fédérer autour d’un événement d’envergure internationale.

Des rendez-vous à Arles, Aubagne, Cassis, Istres, Marseille, Martigues Miramas et Salon-de-Provence

Sincère déclaration d’amour aux arts, aux artistes et au territoire, MP2018, Quel Amour ! est le nouveau rendez-vous festif et culturel de l’année 2018. Fêtes populaires, expositions, résidences, parcours originaux en centre-ville ou en pleine nature, créations, pièces de théâtre, opéras, concerts, danse contemporaine, cirque…

De Marseille à Arles en passant par Aubagne, Martigues, Istres, Miramas et Salon-de-Provence… Les opérateurs culturels, les théâtres, les festivals, les musées s’emparent de Quel Amour ! pour de grands rendez-vous. À commencer par les Fêtes d’ouverture du 14 au 18 février.

Nos enfants sont également à l’honneur.

Les écoles du département ont été associées à ce dispositif : une convention signée entre l’association MPCulture et le Rectorat de l’Académie d’Aix-Marseille permet la mobilisation de l’ensemble des enseignants du premier degré des Bouches-du-Rhône.  Ainsi plus de 115 000 enfants ont reçu une mallette artistique, véritable outil pédagogique créé sur mesure, afin qu’ils puissent découvrir pleinement le monde culturel, rêver, voyager, s’épanouir… et pour construire avec leurs enseignants un projet artistique sur le thème de l’amour.

Les enfants sont également invités le 14 février, jour de la Saint-Valentin, au lancement officiel de MP2018. Et chaque école organisera, le lendemain, sa propre fête d’inauguration.

https://mp2018.com/

Vendredi 15 décembre / remise de la mallette artistique MP2018 aux élèves de l’école Élémentaire Fraissinet.

1, rue des Orgues

13004 Marseille

cathy@racon-bouzon.fr

04 91 22 79 18

  • https://www.facebook.com/REM13circo5
  • https://twitter.com/raconcathy?lang=
  • Grey YouTube Icon
  • Grey LinkedIn Icon

© 2017 Cathy RACON-BOUZON